stack-text person_pin file envelop profile calendar angle-double-right

Compte rendu de la première réunion sur la formation à la relation malade médecin par la méthode des groupes Balint.

Samedi 11-06-16

Cette réunion a été organisée par l'équipe d'enseignants Balint de la fac de Rennes et par celle de Créteil avec Guy Even et Caroline Dauchez. Compte tenu de l'organisation tardive et de la méconnaissance de tous les groupes Balint travaillant avec les externes ou internes dans les facultés de médecine, certaines équipes n'ont pas pu venir ou n'ont pas pu être prévenues . Mais cette réunion sera suivie d'autres rencontres pour se connaître, échanger sur les pratiques de chacune des équipes et permettre d'élaborer un texte commun pour valoriser auprès des équipes pédagogiques l'intérêt et la spécificité de la méthode Balint.

TOUR DE TABLE POUR FAIRE CONNAISSANCE ET EXPLIQUER NOS MOTIVATIONS POUR PARTICIPER À UNE TELLE RÉUNION :

présents :

  • Guy Even, médecin généraliste, coordinateur du département de psychologie médicale, fac de Créteil
  • Caroline Dauchez, gynécologue à Aubervilliers, fac de Créteil et Bobigny
  • Alice Polumeni, psychologue, fac de Créteil et DIU de soins palliatifs
  • Luc Beziau, médecin généraliste, fac de Créteil
  • Josiane Sabah, médecin généraliste fac de Créteil, maître de stage à Descartes
  • Laurence Defins, médecin généraliste, fac de Créteil
  • Philippe Jaury, médecin généraliste, professeur de médecine générale, coordonnateur de 7 facultés en médecine générale, fac de Descartes
  • Isabelle Pendola-Luchel , fac de Descartes et Bicètre
  • Sylvain Emy, médecin généraliste, fac de Descartes
  • Annie Catu-Pinault, fac de Descartes
  • Isabelle Martinot, fac d'Angers
  • Luc Steiner, médecin généraliste retraité, a travaillé à la Fac de Nîmes avec les étudiants, groupe arrêté, actuellement animateur de psychodrame Balint dans le DIU de sexologie
  • Brigitte Gendre, médecin généraliste, fac de Rennes
  • Marie-Odile Tessier, médecin généraliste, fac de Rennes
  • Alain Mahéo, médecin généraliste, fac de Rennes
  • André Esnault, médecin généraliste retraité, fac de Rennes
  • Bernard Heyman, médecin généraliste retraité, fac de Rennes
  • Olivier Bernard, médecin généraliste retraité, fac de Rennes
  • Dominique Halbout, gynécologue, fac de Rennes
  • Marie Heyman, pédiatre retraitée, fac de Rennes

MOTIVATIONS POUR PARTICIPER À UN GROUPE DE RÉFLEXION SUR LA FORMATION ET LE BALINT EN FAC

  • pour partager des expériences de formation dans les facultés de médecine, dans le second et le troisième cycle (organisation, validation, années d'étude, obligatoire ou optionnel, notation, etc..)
  • pour valoriser les différentes expériences en s'échangeant les textes justifiant les projets pour les équipes pédagogiques
  • sortir de l'isolement
  • faire reconnaître la spécificité de la formation par la méthode Balint, la pérenniser quels que soient les changements de direction des départements de psychiatrie, de médecine générale.
  • permettre à certaines Fac de remettre en route des groupes Balint qui se sont arrêtés ou d'en créer.
  • se fédérer en créant un collectif, en écrivant un texte commun pour être compris, reconnus et avoir du poids du point de vue national, au milieu des autres formations de psychologie médicale.

ORGANISATION DE L'ENSEIGNEMENT DE LA RELATION MALADE- MÉDECIN DANS LES DIFFÉRENTES FAC REPRÉSENTÉES

Descartes ( Ph Jaury) :

Séances de groupe Balint obligatoire pour les internes (? ou externes?) en médecine générale dans le cadre de la formation à la relation thérapeutique :

  • 10 groupes de 12 étudiants -8 séances avec un intervenant Balint accrédité par groupe- sur 6 mois - évaluation sur la rédaction en 2 pages sur un cas vu à l’hôpital, avec 5 lignes sur ce qu’ils ont vécu dans le groupe et ce que leur a apporté le Balint- pas de notes- validé ou non - si non validé, mémoire complémentaire à faire avec résumé d’un livre (ex: celui de Velluet)
  • Les animateurs échangent entre eux de façon non institutionnalisée et ont le droit d’apporter des éléments théoriques pendant l’animation. Ils travaillent en lien avec les psychiatres universitaires dont un psychanalyste.

Une étude a été faite par leur équipe pour évaluer de façon quantitative et qualitative l’empathie des étudiants avec 4 groupes dont un en Balint. Cette étude a donné de meilleur résultat pour le groupe Balint par rapport au groupe de médecine narrative.

Groupes Balint dans le cadre du DIU de psychothérapie et médecine générale

Créteil dans le cadre d’un département autonome de psychologie médicale (Guy Even)

En M3 stage de formation à la relation malade-médecin obligatoire

  • 10 séances par an en groupe de 2O étudiants animées par un binôme médecin -psy dont 5 séances de travail sur des cas de relation malade-médecin où ils ont été témoins à l’hôpital: cas qui les ont choqués, interpellés - 5 autres séances avec des jeux de rôle.
  • validation sur la présence et un écrit devant répondre à 4 critères: rapporter un cas travaillé dans le groupe, analyser les réponses apportées par le groupe, étayer ses propos avec certains textes, repérer ce qui a fait changer leur regard, attitude...
  • une absence est tolérée, 2 absences peuvent être rachetées par une lecture d’un livre ou d’un article avec commentaire de 4 pages, si 3 absences stage non validé, doit être repassé en septembre.
  • pb du groupe de 20 un peu grand mais si groupe de 10, il n’y aurait qu’un animateur par groupe.
  • L’équipe assure les cours en amphi, 7 cours de 1H30 portant sur la psychologie médicale et l’éthique. Pendant ces cours, les enseignants parlent du Balint.

En optionnel pour les externes, expérience pilote de groupes Balint dans le cadre de la formation à la relation soignant - soigné pour les externes avec accord des chefs de services qui doivent les libérer 5 matinées de 3 heures pendant leurs stages

  • 5 séances de 3 heures groupes de 10 étudiants une fois par mois à la place de leur stage hospitalier
  • 3 cas sont présentés
  • animé en Balint avec un médecin balintien et un psy.
  • n’est pas dans les optionnels obligatoires
  • temps institutionnalisé d’échanges entre les enseignants un soir par mois

Rennes

TD proposés aux externes de M4 M5 et M6 dans le cadre d’un certificat optionnel de psychologie médicale, certificat non obligatoire au choix avec 2 autres certificats à valider. Ils fonctionnent depuis plus de 10 ans

  • optionnel dépendant du département de psychiatrie
  • 7 séances de 1H30 sur le premier trimestre
  • avec des groupes de 12 étudiants de ces 3 années avec une majorité de M4
  • 5 groupes faits par la scolarité avec essai de mixer étudiants et étudiantes. 2 des groupes fonctionnent en psychodrame Balint (les étudiants ne choisissent pas leur groupe)
  • 2 cas sont présentés dans les groupes en Balint, 1 cas en général en psychodrame.
  • 2 animateurs médecins Balintiens avec si possible un observateur faisant partie d’un groupe Balint régulier pour commencer à les former pour qu’ils prennent la relève des plus vieux.
  • notation uniquement sur la présence et la participation active au groupe- 2 absences sont tolérées - si absence, nécessité de rédiger un texte sur une situation vécue à l’hôpital- un point en moins pour une absence. Notation sur 6 car l’examen écrit sur les cours théoriques est sur 14; cette notation après avoir été quelques années sur 10, a été rabaissée car il était trop facile pour les étudiants d’avoir la moyenne à l’épreuve de psychologie médicale)
  • une évaluation orale est faite à la fin du dernier groupe, ainsi qu’une évaluation écrite sur ce qu’ils ont vécu dans le groupe leur est demandée, à rapporter à la dernière séance.
  • 2 réunions par an entre les animateurs (en septembre puis à la fin des TD), rencontres informelles entre animateurs disponibles après chaque groupe, et une entrevue en fin d’année de quelques uns avec le psychiatre référent du département de psychiatrie.
  • Aucune transversalité ou contact avec les enseignants psy des cours théoriques. Seuls l’intitulé des cours est connu.

Pb rencontrés :

depuis quelques années la psychiatrie a changé et après des années de bonne collaboration avec le chef de la psychiatrie qui nous faisait confiance et nous laissait nous organiser, nous dépendons du bon vouloir des nouvelles équipes de psychiatrie qui sont plutôt orientées sur le comportementalisme et la pharmacologie. Si bien que chaque année nous sommes dans l’incertitude de pouvoir recommencer à la rentrée. Pas de travail de réflexion ou de supervision avec des psy sur cette formation à la relation.

  1. flou dans les absences qui, même si elles sont nombreuses, ne semblent plus prises en compte pour la validation du certificat
  2. les cas présentés sont parfois des cas de patients que l’étudiant ne reverra pas, des cas où l’étudiant n’ a été que le spectateur de la relation d’un autre médecin avec son malade mais relation qui l’a ému, interrogé. Ce d’autant plus que les M4 n’ont encore fait que quelques mois dans les services, seuls pour interroger le malade. Cela serait plus intéressant que les TD soient au deuxième trimestre.
  3. comment faire l’annonce de l’optionnel pour motiver les externes à le faire car depuis cette année moins d’inscrits car les étudiants peuvent déjà commencer leur DEA. Actuellement juste un petit texte explicatif est mis dans l’inscription à l’optionnel. Il serait intéressant de pouvoir leur présenter par oral en fin de M3.

Les TD obligatoires que nous faisions depuis plus de 20 ans en M2 sur la relation malade médecin à partir de textes, en groupe de 12 étudiants, ont été remplacés par 4 TD sur la relation pour les M3 en grand groupe de plus de 2O étudiants, enseignement pris en charge par la médecine générale et par des non Balintiens.

2 groupes Balint fonctionnent pour les internes de médecine générale permettant de valider des heures pour leur cursus. Ils fonctionnent sur 6 séances le soir de 20H à 22H sur un semestre d’hiver, avec un binôme de médecins Balintiens. Ils dépendent de la médecine générale mais les groupes sont organisés par les animateurs avec inscription sur MG campus.

Bobigny

Balint obligatoire dans le cadre du DIU de sexologie. Ce caractère obligatoire peut poser problème à l’animateur quand certains étudiants sont résistants.

Angers

Balint difficile à mettre en place à cause de luttes de chapelle.

Bicètre

2 groupes de 15 internes de 2 séances pour découvrir le Balint

Conclusions et projets

  • Approches proposées pour la formation à la relation (entretien motivationnel, jeux de rôles, médecine narrative...) ?
  • Méthode non reproductible et difficile à faire comprendre, à faire accepter par les équipes pédagogiques, par les financeurs.

Il serait utile de travailler ensemble sur l’élaboration d’une plaquette permettant un consensus expliquant cette méthode de formation avec expériences validées par certaines Fac, organisations diverses possibles au sein des Fac, publications etc...

Cette plaquette permettraient d’argumenter au sein des fac dont la formation par le groupe Balint est menacée, d’aider les Balintiens à monter des projets dans certaines Fac, d’avoir un argumentaire solide pouvant s’inscrire dans les projets nationaux de l’enseignement de la relation en fac de médecine.


Une prochaine réunion est proposée le SAMEDI 1-10-16 à Paris de 14H à18H.. Des renseignements plus précis vous seront communiqués sur le lieu (IFSI ?)

N’hésitez pas à en parler à d’autres animateurs Balint dans d’autres fac et à las inviter.

A noter le congrès de la SMB à Bobigny les 9 et 10 septembre 2016:

« Sur le chemin du soin:Le Balint ;De l’université à la pratique soignante»